Vers la maison départementale de l'habitat

Germinal PEIRO est le président du Conseil départemental de la Dordogne qui s’investit depuis de nombreuses années dans l’habitat, afin d’aider les Périgourdins à accéder et à vivre dans un logement décent et économe en énergie. Grâce à la mobilisation du Département, de l’État et de leurs partenaires, près de 125 M€ de subventions ont permis de financer plus de 13 000 logements, dont plus de 4 500 logements locatifs sociaux et plus de 8 500 logements de particuliers. Cette politique dynamique a, par ailleurs, un impact direct sur le développement local. Tout d’abord, sur le plan économique, les travaux engagés ont des retombées favorables pour les entreprises du territoire. Ensuite, sur le plan démographique, l’augmentation du nombre de logements à un coût modique favorise l’installation de jeunes ménages et de nouvelles familles. Enfin, la construction et la rénovation de logements permettent de réhabiliter dans les centres-bourgs un patrimoine ancien et de lui offrir ainsi une seconde jeunesse. Agir en faveur de l’habitat, c’est de manière concrète contribuer à rendre le Périgord plus attractif et solidaire.

3 questions à Germinal Peiro

I - 2019 a-t-elle été une bonne année pour l’habitat en Dordogne ?
Cette année a été très importante puisque, outre les grands projets menés à bien avec la fusion des deux offices HLM publics et la signature de la convention ANRU de Coulounieix-Chamiers, 1 102 logements de propriétaires privés ont été financés. Grâce à l’engagement du Département aux côtés de l’ANAH, 8,2 M€ d’aides ont été attribuées, qui profiteront directement aux entreprises locales et contribueront à préserver l’emploi du bâtiment, qui a l’avantage d’être non délocalisable. De 2018 à 2019, on peut noter une augmentation de 56 % du nombre de logements aidés, liée au nouveau service en ligne de l’ANAH qui permet une gestion dématérialisée des aides, mais également des aides complémentaires apportées par les collectivités locales et le Département. En effet, le Département apporte 500 € à tout dossier de propriétaire occupant dont les travaux génèrent un gain énergétique d’au moins 25 % (soit environ deux classes énergétiques). Depuis 2014, le Département a donc aidé directement près de 2 750 dossiers et versé plus de 1,38 M€ de subventions.

II - Pourquoi le Département s’investit-il autant sur le thème de l’Habitat ?
Il est vrai que l’Habitat n’est pas une compétence obligatoire du Département. Mais j’ai souhaité, avec les élus de la majorité départementale, avoir une politique volontariste en la matière. J’en ai confié l’animation à Marie-Claude Varaillas, vice-présidente, qui s’implique avec sérieux et talent sur la question. En effet, face à la baisse de la démographie, notre action prend tout son sens pour maintenir une vie dans nos bourgs centres et lutter ainsi contre la désertification du monde rural. La progression des logements vacants, l’inadaptation des produits proposés, bien souvent dégradés, conduisent à une déprise de certains îlots. Nous nous attachons à enrayer ce phénomène en réaménageant le cadre de vie des Périgourdins, grâce à un partenariat public efficace. L’ADIL, le CAUE et SOLIHA travaillent à nos côtés pour répondre aux attentes des ménages en matière d’achat, de construction neuve, de réhabilitation de logements existants et d’adaptation à la perte d’autonomie.

III - N’est-il pas trop compliqué de trouver le bon interlocuteur ?
Si, c’est la raison pour laquelle j’ai souhaité regrouper en un même lieu tous les acteurs de l’Habitat dès 2023 dans la Maison départementale de l’Habitat, proche de la gare de Périgueux. Des conseils et un accompagnement personnalisés (demande de logement social, définition d’un projet de construction ou réhabilitation…) seront apportés gratuitement, et permettront d’éviter les conséquences désastreuses de certains démarchages abusifs. Que l’on soit locataire, propriétaire, investisseur, tout Périgourdin pourra obtenir les renseignements nécessaires à la concrétisation de son projet de vie.